Les formations

Catalogue formations  / Master Administration et Liquidation des Entreprises en Difficulté / Master Administration et Liquidation des Entreprises en Difficulté

Master Administration et Liquidation des Entreprises en Difficulté ED + DCJE - Aix-en-Provence

Présentation

Code CP 545

Modalités
Exigence d’une formation juridique d’un niveau master I ou équivalent Avoir suivi et validé les UE Comptabilité et Analyse financière, Droit des sociétés et Droit des entreprises en difficulté, enseignements assurés en Master 1 Droit des Affaires et ALED

Objectifs

L’objectif pédagogique de la formation : Les master Administration et liquidation des entreprises en difficulté et Entreprises en difficulté permettent d’acquérir une double compétence opérationnelle en droit et en gestion et donc de former des juristes d’affaires polyvalents de très haut niveau susceptibles de s’insérer dans l’ensemble des secteurs de la vie des affaires qui réclame des professionnels capables d’analyser et de résoudre les difficultés juridiques, économiques et financières des entreprises. Ils ont pour vocation de former des juristes et avocats d’affaires, des administrateurs et des mandataires judiciaires, des juristes d’entreprises ou de banques. Les étudiants peuvent en parallèle suivre la formation du DJCE.

Insertion et débouchés

1°) Formation aux métiers d’administrateur judiciaire et de mandataire judiciaire_x000D_
_x000D_
2°) Formation de juristes spécialisés de droit des affaires. Le master en administration et liquidation des entreprises en difficulté développe une double compétence en droit et en gestion, à vocation à former des juristes de droit des affaires polyvalents susceptibles de s’insérer dans une multitude de secteurs qui nécessitent une maîtrise du droit des affaires :_x000D_
_x000D_
_x000D_
Carrières ou fonctions judiciaires (avocats d’affaires spécialisés, juges consulaires, huissiers de justice, clercs d’administrateur ou de mandataire judiciaire, clercs d’avocat, clercs de notaires, clercs d’huissier…)_x000D_
Carrières dans les métiers du chiffre (expert-judiciaire, expert financier, expert en diagnostic, expert-comptable, commissaire aux comptes, comptable, contrôleur de gestion, fiscaliste, analyste crédit et risque bancaire,…)_x000D_
Carrières dans l’entreprise (juriste d’entreprise, cadre administratif, juriste de banque de dépôt ou de banque d’affaires, juriste aux « affaires spéciales » des établissements de crédit, juriste droit social, juriste dans l’économie sociale et solidaire…)_x000D_
Carrières de professionnel indépendant (dirigeant de société, entrepreneur, administrateur de société, conseil en entreprise, manager de transition, conseil en gestion de patrimoine…)_x000D_
Carrières de l’enseignement et de la recherche (universitaires, enseignement technique, formation professionnelle, édition juridique)_x000D_
Carrière dans la fonction publique ou assimilé (soutien aux entreprises dans la fonction publique territoriale, salarié des chambres de commerce et d’industrie, magistrat)

Programme

Nombre d'heures

494 heures sur 2 ans

Rythme d'alternance

calendrier sur demande

Programme de la formation

Cadre général du droit des entreprises en difficulté Enseignements fondamentaux sur le droit des procédures collectives : (29 h) – Les aspects procéduraux (9h) – Procédures collectives agricoles (6h) – Les aspects répressifs (3hh) – Les aspects environnementaux (2h) – Les aspects internationaux et comparé (9h) – Gestion opérationnelle des difficultés des entreprises – Les outils nécessaires à l’appréhension et à la gestion des difficultés (23 h) – Les techniques de restructuration d’entreprises en difficulté (17 h) Les acteurs des entreprises en difficulté – Les débiteurs, dirigeants et associés (24 h) – Les organes de la procédure (8 h) – Droit professionnel des administrateurs judiciaires et mandataires judiciaires (8 h) Les partenaires des entreprises en difficulté – Les créanciers (8h) – Les cocontractants (8 h) – Les fournisseurs de crédit (8 h) – Les garants (8 h) – Les salariés (8 h) Pratiques professionnelles – Mise en situations professionnelles : (20 h) Etude et résolution de cas – Séminaires d’actualité (15 h) – Travail de recherche personnel encadré (24 h) – Les missions civiles (6 h) Langue étrangère – Anglais des procédures d’insolvabilité (15 h) Diplôme Juriste Conseil d’Entreprise (D.J.C.E.) Heures communes 120 h – Les fondamentaux du conseil aux entreprises (30h) – Le conseil à la création d’entreprise (34h) – Le conseil et la gestion de l’entreprise (28h) – Le conseil en phase développement ou de crise de l’entreprise (28h) Heures spécifiques option « ALED et entreprises en difficulté » 60h – Gestion fiscale des entreprises (6h) – Gestion financière des entreprises (12h) – Gestion de la dette et des difficultés (15h) – Contentieux économique et social (21h) – Stratégie de retournement et de valorisation de l’entreprise (6h)

Pour un programme plus détaillé, merci de nous adresser la demande par mail à : contact@cfa-epure.com

Admission

Prérequis
Exigence d’une formation juridique d’un niveau master I ou équivalent Avoir suivi et validé les UE Comptabilité et Analyse financière, Droit des sociétés et Droit des entreprises en difficulté, enseignements assurés en Master 1 Droit des Affaires et ALED

Comment candidater

https://formations.univ-amu.fr/fr/master/5DAE

Les avantages de l'alternance
Les avantages de l'alternance :
- Une formation rémunérée
- Un diplôme d'état délivré par l'université ou une certification professionnelle reconnue par les entreprises
- Un emploi à la clef

Contacts

Aix-Marseille Université

Faculté de Droit et Science Politique

Site de la formation https://formations.univ-amu.fr/fr/master/5DAE

Brochure de la formation https://formations.univ-amu.fr/pdf/5DAE-fr.pdf

Responsable de Formation
Adeline CERATI

336 61 46 10 02

Lieu de formation
3 avenue Robert Schuman

13628

Aix-en-Provence Cedex 1

Gestionnaire pédagogique


Sylvie ROUX

334 42 17 25 60

Les Chiffres

Tarif de formation (contrat de professionnalisation)
12 € / Heure

Financement de la formation
Le coût de la formation est pris en charge par l'OPCO de l'entreprise

Aller au contenu principal